Chrétiens d’Orient

Quand :
7 décembre 2017 @ 12 h 00 min – 13 h 45 min
2017-12-07T12:00:00+01:00
2017-12-07T13:45:00+01:00
Où :
Institur du Monde Arabe
1 Rue des Fossés Saint-Bernard
75005 Paris-5E-Arrondissement
France
Contact :
Irene CAZAUX
01 60 39 09 13 ou 06 13 16 33 02

IMA2

Pour cette visite  de l’exposition très suivie, nous eûmes les mêmes excellentes guides que pour l’exposition sur l’Afrique musulmane.

Nous parcourûmes cette exposition au milieu d’une foule importante;

En guise d’introduction, dans le car, Irène Cazaux nous lu un texte qu’elle avait écrit et que vous pouvez découvrir ci après.

Les CHRETIENS du MOYEN-ORIENT

Appréhender l’Histoire et le destin des CHRETIENS du MOYEN ORIENT présente de nombreuses difficultés        .

La première tient au caractère générique de l’expression   »CHRETIENS d’ORIENT ». L’usage de la référence géographique, qui peut conduire à exclure ou inclure des églises telles que l’ARMENIENNE ou l’ETHIOPIENNE, est, par ailleurs, chargée de connotations idéologiques.

Issue de l’action Missionnaire aux premiers siècles de l’Empire OTTOMAN, l’expression de « CHRETIENS d’ORIENT » induit toujours l’idée de minorités religieuses au destin précaire.

Le corollaire en est un fort sentiment d’appartenance puisque la qualité de « Chrétienté Orientale » est revendiquée par les Eglises d’Orient, leur implantation régionale leur conférant une spécificité qui, à leurs yeux, les différencie des Eglises d’Occident.

Principalement dédié à la pratique religieuse il en résulte que la communauté des CHRETIENS d’ORIENT a un rayonnement moindre que bien des communautés chrétiennes plus ouvertes vers l’extérieur.

Certaines « Elites » (dont M. François ZABBAL Rédacteur en Chef de la revue QANTARA publiée par l’IMA) retiennent la dénomination « CHRETIENS ARABES » comme préférable à toute autre, d’autres leur opposent celle d’ »ARABES CHRETIENS » qui met l’accent sur une identité partagée avec d’autres confessions.

Les Historiens ont montré que des Tribus arabes ont été christianisées avant l’émergence de l’Islam, décrivant également l’arabisation progressive des populations chrétiennes d’origine diverse intégrées dans les Empires Musulmans successifs.

Faire de l’arabité un attribut postérieur correspondrait le plus à la vérité historique et à la manière dont les populations voient leurs origines….à commencer par les COPTES, terme transposé de l’arabe, lui-même venant du grec « Aiguptios » c’est-à-dire EGYPTIENS.

La deuxième difficulté tient au fait que le sens de l’Histoire assignée aux CHRETIENS ARABES vient de l’extérieur. En premier lieu les puissances Européennes qui se sont engagées dans une politique de protection initiée par les Rois de France et surtout les Missionnaires qui n’ont eu de cesse de vouloir latiniser la tradition orientale et de vouloir rattacher les Eglises à ROME.

La plupart de ces Eglises d’ORIENT ne sont jamais parvenues à s’élever au-dessus des contentieux historiques nés des Croisades.

Les CHRETIENS, aussi bien que les autres confessions et communautés, sont porteurs de cultures qui plongent leurs racines au-delà des monothéismes, qu’elles ont assimilées ou pas ou interprétées différemment et il faut peut-être se demander si la diversité de l’ORIENT et de ses sources ne recèle pas une autre culture de société.

Les principales communautés Chrétiennes du MOYEN-ORIENT sont :

  • Les COPTES ….la plus grande des communautés qui tire ses origines de l’EGYPTE Pharaonique . Elle connait un renouveau spirituel malgré les vicissitudes du présent.
  • Les NESTORIENS ont connu leur âge d’or sous les ABBASSIDES (une dynastie musulmane qui a régné 5 siècles, Capitale BAGDAD) mais les persécutions (notamment sous TAMERLAN pourfendeur des Chrétiens) et les exodes du 20ème siècle les ont éparpillés à travers le monde. Aujourd’hui on ne parle plus de NESTORIENS mais de CHALDEENS, rattachés à ROME, et ceux qui sont restés fidèles à l’antique tradition, sont appelés ASSYRIENS…et plus communément on parle des ASSYRO-CHALDEENS.
  • Les MARONITES sont de longue date liés à ROME, mais pourtant ils se réclament de la tradition SYRIAQUE de l’Eglise d’ANTIOCHE. En fait au sein des MARONITES vous avez 3 courants :

Une Eglise ANTIOCHIENNE

Une Eglise SYRIAQUE

Une Eglise CHALCEDONIENNE

On croit toujours que l’Eglise MARONITE est née au LIBAN, ce qui n’est pas le cas, il y a probablement plus de MARONITES non Libanais que de MARONITES au LIBAN.

Je vais m’arrêter là……mais pour être allée en ARMENIE récemment, quelques mots sur ce Peuple qui a une riche Histoire qui nécessiterait d’être traitée séparément.

L’ARMENIE se convertit au Christianisme en l’an 301 et la construction de la Première Cathédrale Chrétienne , laquelle a subie de multiples agrandissements au cours des siècles, que l’on visite et l’on peut dire que c’est le « VATICAN ARMENIEN » Siège de son CATHOLICOS. Le Christianisme a été déclaré Religion d’Etat en 313.

Par le passé , territorialement l’ARMENIE occupait une région très importante, ce qui fait que les ARMENIENS sont constamment présents sur les marches des Etats Musulmans et en leur sein.

Cette fois-ci ….je m’arrête de parler ….en espérant que mon petit résumé sur le sujet vous aura intéressés…. et ceci sans prétention n’étant en aucune façon une spécialiste …mais simplement une passionnée par l’Histoire de cette région.”

Voici un extrait d’un office chanté en araméen par les moines du monastère catholique melkite Saints Serge et Bacchus de Maaloula. Dans cette région l’on parle encore la langue du Christ.
Ce chant est illustré par quelques photos de l’exposition.

 

 

Ce contenu a été publié par yv. Mettez-le en favori avec son permalien.