« Ex Anima » de Bartabas

Quand :
22 décembre 2017 @ 17 h 30 min – 23 h 45 min
2017-12-22T17:30:00+01:00
2017-12-22T23:45:00+01:00
Où :
Théâtre Zingaro
176 Avenue Jean Jaurès
93300 Aubervilliers
France
Contact :
Jean Massot
06 73 37 87 93

SPECTACLE « EX ANIMA »

Théâtre Zingaro 22 décembre 2017

Au départ de Fontainebleau, un vendredi en fin d’après-midi, la météo ne nous était pas favorable et nous avons eu quelques craintes en repensant à des expériences difficiles ! Mais nous étions du bon côté de l’autoroute pour la circulation et notre chauffeur, très calme et efficace, nous a amené à Aubervilliers en respectant le planning.

Nous avons donc eu amplement le temps de nous restaurer et de nous détendre dans une salle étonnante, très chaleureuse (un espace polygonal en bois entièrement décoré de costumes et d’accessoires des précédents spectacles), qui nous a déjà mis dans l’ambiance mi tzigane, mi saltimbanque.

A l’heure dite, un maître de cérémonie a dirigé notre groupe de 40 personnes vers les places réservées pour nous de longue date. Zingaro est ordonné autour d’un chapiteau en bois. Dans la pénombre, en passant par un grand escalier et deux mezzanines surplombant les boxes où se trouvent les chevaux, nous avons accédé aux gradins entourant le manège circulaire.

Les spectacles de Zingaro mêlent toujours au théâtre équestre danse, musique du monde entier, poésie et y assister constitue une expérience singulière, riche en émotions. Avec « Ex Anima », la 13ième et ultime (?) création de Bartabas, nous avons vu une suite de numéros qui renouvelle complètement le genre. Quelques 40 chevaux en liberté, affranchis de leurs cavaliers, ont évolué sur la piste en exprimant semblait-il des sentiments quasi humains. Bien sûr le choix ainsi fait par le chorégraphe était un peu déroutant au début…Mais quelle extraordinaire maîtrise du dressage, quelle relation de confiance entre l’homme et le cheval pour arriver à ce résultat. Quelle atmosphère prenante aussi, soulignée par la musique orientale et par les éclairages. Et puis, il n’y avait pas que les chevaux (dont les splendides Lipizzans d’un blanc immaculé) pour faire le spectacle : nous avons aussi vu des loups, des tourterelles, une oie, un coq…tout ce petit monde tenant parfaitement son rôle !

Bien sûr, le temps nous a paru passer vite. A 22h30, il fallait déjà reprendre la route de Fontainebleau et avant minuit nous étions de retour chez nous, la tête pleine des belles images de Zingaro.

Jean Massot

Ce contenu a été publié par yv. Mettez-le en favori avec son permalien.