Exposition : FANTIN-LATOUR

Quand :
30 septembre 2016 @ 12 h 00 min – 18 h 30 min
2016-09-30T12:00:00+02:00
2016-09-30T18:30:00+02:00
Où :
Musée du Luxembourg
Rue de Vaugirard
75006 Paris
France
Contact :
Gisèle Perrot
06 31 07 70 16

Ce vendredi 30 septembre 2016, nous nous sommes rendus au Musée du Luxembourg pour découvrir l’œuvre de Henri FANTIN-LATOUR (1836-1904) « A fleur de Peau »

Nous étions 28 participants.

“Un artiste tiraillé entre le souci de vérité et la tentation de l’imaginaire » Remarque recueillie par Florelle Guillaume, co-commissaire de l’Exposition. Peintre du Mouvement «  Réaliste”

Né à Grenoble, il étudie avec son père Théodore Fantin-Latour artiste. Il entre à l’Ecole des Beaux-Arts en 1854. Il a pour condisciples Edgar Degas, Alphonse Legros. En 1861, il fréquente brièvement l’atelier de Gustave Courbet. Membre du groupe dit « 1863 » puis du Cénacle des Batignolles d’où surgira l’Impressionnisme, il est un peu remarquait Gustave Kahn, » le chainon qui unit les peintres d’aujourd’hui à la peinture romantique. »

Fantin rénove le portait collectif avec de grands tableaux-manifestes : Hommage à Delacroix 1864 – l’Atelier des Batignolles, hommage à Manet 1870 – Un coin de table, hommage aux poètes parnassiens 1872 dont Verlaine et Rimbaud – Autour du piano, hommage 1885, hommage aux musiciens et musicologues.

Ses natures mortes, fleurs ou fruits, on souvent trouvé acquéreur surtout en Angleterre à une époque où la peinture impressionniste française était peu appréciée.

Passionné de musique, notamment de Berlioz, Schumann et Wagner, Fantin cherche à transcrire par des peintures fluides exécutés en longues touches (Les Filles du Rhin 1876)  qui se rapproche du symbolisme.

Fantin-Latour aurait dit :

“On peint les gens comme des pots de fleurs »
« Heureux encore si on dessine l’extérieur tel qu’il est, mais l’intérieur, l’intérieur ? L’âme est une musique qui se joue derrière le rideau de chair, on ne peut pas la peindre mais on peut la faire entendre. »

Il fut le portraitiste des âmes solitaires

Nous avons été conquis par ses œuvres, ses natures mortes éclatantes de couleurs, ses portraits sont d’un grand réalisme et ses jeunes ingénues dans ses peintures allégoriques font rêver.

Gisèle Perrot

 Voir le diaporama:  fantin-latour-hd-720p

Ce contenu a été publié par yv. Mettez-le en favori avec son permalien.