Apogée et Chute de l’Empire Moghol, du Taj Mahal jusqu’à la mise à sac de Delhi.

Quand :
4 mars 2021 @ 16 h 00 min – 17 h 30 min
2021-03-04T16:00:00+01:00
2021-03-04T17:30:00+01:00

Suite de la visio-conférence : Les Grands Moghols

“Lors de notre première conférence, nous avons vu comment Babur, descendant de Tamerlan et Gengis Khan, prend Delhi en 1526 et devient le premier des Grands Moghols régnant sur l’Hindoustan. Humayun son fils et surtout Akbar son petit-fils consolident l’Empire : par la conquête du Bengale et du Gujarat, par une organisation efficace: le système des Mansabdars, par la culture perse à la cour, et par une tolérance religieuse rare.
Maintenant il est temps d’en venir à l’apogée de cette dynastie : Jahangir et bien sûr Shah Jahan, guerrier et amoureux, à qui on doit le vieux Delhi et surtout l’immense Taj Mahal, une des sept Nouvelles Merveilles du Monde, mausolée à la mémoire de sa femme, Muntaz Mahal
Enfin nous essaierons de comprendre la fin de cette incroyable dynastie avec l’énigmatique Aurangzeb, qui, suite à une guerre de succession sans pitié (il exécute ses frères, emprisonne son père), prend le pouvoir en 1658. Il étendra encore l’Empire durant les 50 ans de son règne. Mais à sa mort en 1707 il laisse une Hindoustan épuisée, appauvrie.
En 1739 le Shah de Perse pille Delhi, emmenant avec lui le Trône du Paon de Shah Jahan, symbole du pouvoir et de la richesse des Grands Moghols.
C’est la fin d’une grande histoire à laquelle les Anglais mettront un point final en 1857.
Aujourd’hui le parti nationaliste au pouvoir en Inde présente cette dynastie musulmane comme étrangère à l’essence indienne, mais la réalité est beaucoup plus complexe : la culture indo-perse des Grands Moghols fait partie intégrante de l’Histoire du pays. “
Cette conférence est gratuite et accessible aux non-adhérents.

Pour s’inscrire, en faire la demande en envoyant vos nom, prénom et adresse mail à l’adresse ci-après:

temporaire@cercle-f1.fr

Ce contenu a été publié par yv. Mettez-le en favori avec son permalien.